Qu’est-ce que la cétose ? Avantages, risques et 7 conseils pour commencer

Si vous ne savez pas comment commencer à perdre du poids, vous voulez essayer quelque chose de nouveau dans votre prochaine période de définition, ou vous voulez découvrir le secret que réalisent les meilleurs athlètes d’endurance … le régime cétogène est fait pour vous.

Le régime cétogène (ou régime céto) est de plus en plus à la mode pour ses résultats rapides. Bien que ce ne soit pas l’idéal, certaines personnes perdent jusqu’à 3-4 kilos par semaineMais être en cétose, c’est tellement plus…

La cétose est également liée à la performance sportive : nous pouvons transformer notre métabolisme en une machine à brûler les graisses. Pensez que lorsque vous courez un marathon ou un ultra, à un moment de la course, le glycogène accumulé dans votre corps sera insuffisant.

Mais imaginez que vous soyez un expert dans l’utilisation des graisses stockées… c’est comme si vous aviez un deuxième moteur qui vous fera moins dépendre des gels et des boissons isotoniques.

Dans l’article d’aujourd’hui, vous découvrirez :

  • Comment bien suivre un régime cétogène pour pouvoir le maintenir dans le temps
  • Comment tirer le meilleur parti d’un régime céto pour améliorer le poids et les performances sportives
  • Une proposition pratique pour une journée à manger du céto
  • Mon point de vue personnel sur le régime cétogène

Nous avons commencé!

Noter

Si vous connaissez déjà la cétose et avez besoin d’exemples de menus et d’un plan de repas.

Commençons par le commencement… Qu’est-ce que la cétose ?

La cétose est un état métabolique, c’est-à-dire une situation dans laquelle notre corps utilise les graisses au lieu des glucides comme principale source d’énergie.

Comme nous tous dans le monde du fitness aimons brûler les graisses, le régime cétogène ou céto est né selon ce principe. D’autres régimes plus commerciaux tels que Pronokal ou Dunkan (Docteur Atkins) sont également dans ce monde céto.

Si nous ne mangeons pas assez de glucides, le corps ne sécrète pas autant d’insuline et le glucose ne pénètre pas dans la cellule, ne pouvant pas le stocker et donc rendant difficile la prise de poids.

D’une manière approximative, c’est le processus, mais vous verrez qu’il a plus de science derrière lui.

Dans une alimentation normale, nous apportons suffisamment de glucides (glucose) pour que leur excès s’accumule sous forme de glycogène musculaire (les réserves des muscles) et de foie (la réserve du foie).

Le corps utilise ces réserves pour convertir ce glycogène en énergie, mais si nous sommes restrictifs, ce processus ne suffit pas et nous essaierons de compenser en convertissant les acides aminés de l’alimentation en glucose (gluconéogenèse : voie métabolique anabolique qui synthétise le glucose à partir de non- précurseurs glucidiques).

Cette voie métabolique est moins rentable donc le corps parviendra à trouver d’autres moyens d’obtenir de l’énergie, à quel point nos amis prendront le devant de la scène… les graisses.

Le cerveau est un gros consommateur de glucose, mais en l’absence de glucose il aime un autre type de carburant : les cétones. Les cétones sont obtenues en mobilisant les graisses vers le foie, garantissant que notre cerveau « ne meurt pas de faim » . On veut qu’il soit bien rassasié

La cétose est-elle pour vous ?

Être en cétose, c’est baser son alimentation sur des graisses, qui doivent être saines et issues de vrais aliments , ce qui garantit que l’on suit un régime nutritif et qu’en même temps il est plus rassasiant qu’un régime traditionnel (on fait plus le plein en mangeant les mêmes calories ).

Avec la cétose, vous pourrez réguler la glycémie, éviter les pics d’insuline, perdre de la graisse et améliorer les performances dans les sports d’endurance. Si votre objectif est l’un des éléments ci-dessus, vous n’aurez pas de problème et vous pouvez envisager de commencer un régime céto.

Alors comment savoir si c’est pour vous ? Je vous laisse un tableau récapitulatif :

C’est pour toi si…

  • Vous avez un excès de graisse et ne savez pas quoi d’autre pour essayer de le réduire
  • Vous êtes dans une phase de définition musculaire et vous souhaitez atteindre des pourcentages de graisse très bas
  • Vous êtes sportif et vous souhaitez améliorer vos performances en profitant mieux de l’utilisation de votre graisse disponible
  • Vous passez de régimes miracles, comme le régime artichaut ou pastèque, car vous savez qu’ils donnent des résultats à court terme mais ont beaucoup de problèmes par la suite

Pas pour vous si vous avez…

  • Diabète de type 1, 2 ou hypertension artérielle
  • Maladie cardiaque, hépatique ou rénale
  • Pontage gastrique ou cholécystectomie (si vous n’avez pas de vésicule biliaire)
  • Crises épileptiques mal contrôlées
  • Enceinte et allaitante
  • Les personnes ayant des déficits enzymatiques qui influencent la gestion des graisses

Si vous souffrez de l’une des maladies ci-dessus ou avez des antécédents, je vous recommande de parler avec votre médecin généraliste pour un suivi.

Conseil

Si le professionnel n’est pas à jour ou n’est pas au courant des avantages des régimes cétogènes, il est préférable de consulter un nutritionniste agréé.

Bref, si vous êtes un sportif ou que vous souhaitez perdre du poids et que vous n’avez pas de maladies majeures, allez-y, un régime céto va générer un reset dans votre vie et vous fera repenser beaucoup de choses … plus d’un se rendra compte de la dépendance nous avons du sucre et les fois où nous avons « mangé » sans avoir faim.

Que faire pour contracter la cétose ? 7 conseils simples

Le principal moyen d’entrer dans la cétose est de réduire la quantité de glucides que vous mangez. Point.

Combien? Si vous conservez des glucides entre 20 et 100 grammes par jour ou moins (voir le tableau à la fin pour les quantités), vous pouvez déjà entrer en cétose. Pourtant, vous pouvez essayer ces 7 astuces que je vous propose.

Êtes-vous intéressé par la perte de graisse?

En plus de la cétose, nous vous présentons les 7 astuces scientifiques les plus efficaces pour perdre de la graisse. Jetez un oeil

  • 1 Faites de l’exercice physique pour améliorer la cétose

Un entraînement ou une activité physique modérée vous aidera non seulement à perdre du poids et à améliorer votre santé cardiovasculaire, mais c’est aussi un moyen d’accélérer votre arrivée en cétose.

Si c’est la première fois que vous faites un régime cétogène, il est préférable de combiner les repas avec une activité physique modérée afin que votre corps s’habitue à cette situation.

Vous constaterez que vous allez trop vite si vous vous entraînez avec des étourdissements, des nausées ou une faiblesse. Cela signifiait que l’activité physique que vous faites est trop intense pour le degré d’adaptation de votre corps au travail en cétose ou au jeûne.

Conseil

Au début d’un régime cétogène, vous remarquerez peut-être des vertiges et de la fatigue. C’est ce qu’on appelle la grippe céto. Comment l’éviter ou réduire ses effets ? Boire suffisamment d’eau et ajouter du sel à vos repas.

Une astuce que je peux vous donner est d’apporter environ 50 grammes de glucides avant de faire un exercice d’intensité modérée à élevée, de cette façon il n’y aura aucune possibilité d’altérer vos performances. Cette stratégie est connue sous le nom de cycle des glucides. Dans les prochains articles nous approfondirons

Je vous dis aussi qu’avec le temps vous vous spécialisez dans l’utilisation des graisses et tous ces petits effets secondaires sont minimisés.

  • 2 Ne pas abuser des protéines

Rappelez-vous que le corps cherchera un moyen de synthétiser le glucose lorsque nous ne le fournissons pas sous forme de glucides et cherchera un moyen de convertir les acides aminés en celui-ci.

Bien que ce ne soit pas un moyen rentable d’obtenir de l’énergie, si nous la consommons en excès, cela peut ralentir la cétose.

Il est recommandé de maintenir l’apport en protéines autour de 1,5 gramme de protéines par kilo pour plus de détails sur les quantités).

  • 3 Mangez gras jusqu’à ce que vous soyez rassasié et évitez les crises de boulimie

Nous recherchons un état de cétose durable dans le temps, en maintenant une relation saine avec la nourriture que nous mangeons.

Maintenant que vous en savez un peu plus sur la cétose, je comprends que vous puissiez penser que si vous faites un jeûne de 24 heures ou combinez tout ce qui précède avec un régime restrictif, vous tomberez plus tôt dans la cétose.

C’est vrai, mais ce n’est pas sain, ni recommandé, ce que nous voulons, c’est que notre alimentation n’interfère pas avec nos vies et qu’un régime céto devienne notre façon de manger.

Pour cela, nous utiliserons des graisses saines pour manger jusqu’à ce que nous soyons rassasiés. Les graisses sont très rassasiantes, donc manger les bonnes quantités vous assure de ne pas avoir faim , de ne pas vous sentir fatigué et, bien sûr, de vous aider à maintenir votre poids cible.

Noter

Exemples d’aliments riches en graisses saines : avocat, poisson gras, noix, produits laitiers entiers, huile d’olive/noix de coco ou chocolat.

  • 4 Évitez les aliments transformés et les collations entre les repas

En ce qui concerne ce qui précède, si vous ne consommez pas les calories appropriées, vous pouvez tomber dans l’erreur de grignoter entre les repas, de manger continuellement et, pire encore, de manger tard. Cela permet de se tourner plus facilement vers des aliments transformés et ultra-transformés qui sont facilement accessibles… « Je le déballe et je le mange. »

Peu importe qu’il s’agisse de versions adaptées, légères ou sucrées, tous ces types de produits n’ont aucun sens dans les régimes céto bien planifiés (ou dans tout autre). Fuyez-les.

  • 5 Valeur jeûne intermittent

Le jeûne intermittent consiste à « ne rien manger » pendant au moins 8 heures, le protocole le plus couramment utilisé sur le 16 :8, qui consiste en 16 heures de jeûne.

Et tu ne peux rien manger du tout ? Et bien… vous pouvez boire des liquides sans calories : eau, infusions, thé, café… Ensuite, dans les 8 heures qui suivent, vous regroupez les aliments que vous envisagez.

Le jeûne intermittent est connu pour le phénomène d’autophagie , un effet qui provoque la réduction des cellules inflammatoires et des radicaux libres dans l’organisme, qui sont nocifs pour notre santé. De plus, dans les jeûnes prolongés, en réduisant le nombre d’heures pendant lesquelles vous pouvez manger, vous éviterez inévitablement les pics d’insuline qui peuvent entraîner une accumulation de graisse.

Noter

Si vous souhaitez connaître en détail la technique du jeûne intermittent, quels types existent et pourquoi Ben Affleck et Beyoncé le pratiquent.

L’utilisation du jeûne intermittent ne signifie pas que vous devez manger moins de calories , redistribuez simplement ce que vous mangez déjà, afin que vous puissiez effectuer un jeûne d’au moins 12 heures, cela vous aidera à atteindre la cétose plus tôt.

Pour faire un jeûne intermittent de 16 heures, vous pouvez sauter le petit-déjeuner ou le dîner et compenser par un repas composé de la première prise après le jeûne.

  • 6 Utilisez de l’huile de noix de coco pour la cuisson

Sans avoir de preuves scientifiques très solides, tout semble indiquer que l’huile de coco, riche en acides gras à chaîne moyenne, est tout à fait adaptée à la cuisson (résiste bien aux températures élevées) et favorise la production de cétones.

N’oubliez pas que dans notre pays nous avons une huile de haute qualité et d’innombrables vertus comme l’huile d’olive, qu’il ne faut pas manquer et qui deviendra la cerise saine sur n’importe laquelle de vos salades.

  • 7 Dormir au moins 7 heures

Pendant la nuit, quels que soient les glucides disponibles dans le corps, notre métabolisme produit des cétones.

Avoir une qualité de sommeil adéquate aide à ne pas perturber ce processus. De plus, le sommeil étant un puissant régulateur hormonal, vous maintiendrez de bons niveaux de mélatonine (hormone liée à la qualité du sol) et de sérotonine (hormone responsable de la régulation de l’appétit, de l’humeur et de la mémoire).

Dormir aussi bien que possible contribuera non seulement à la cétose, mais augmentera également votre humeur à respecter « le plan ».

Exemple de régime cétogène de base

Je vais vous donner un exemple de menu de ce qui pourrait être une journée de régime cétogène.

Si vous avez une idée des macronutriments, vous verrez que la teneur totale en CH au cours de la journée est très faible, ne dépassant pas 70-100 g.

Noter

Les montants sont indiqués pour un adulte standard, vous devez donc les adapter à vos propres caractéristiques et besoins.

DÉJEUNER

2-3 œufs brouillés accompagnés d’une tranche de bacon ou bacon avec un café

DÉJEUNER

4 noix, une poignée de framboises/mûres et un morceau de fromage de chèvre

REPAS

Lasagnes au four farcies à la viande et au fromage (8 œufs, fromage à la crème pour les feuilles de pâtes, farcies d’oignon, ail, basilic, poivre noir et 550 g de viande hachée, avec une couverture de 475 ml de crème, 150 grammes de fromage râpé , 50 grammes de parmesan, persil et poivre)

GOÛTER

Sauce guacamole au céleri à tremper

DÎNER

150 grammes de bar au sel à l’ail et 100 grammes de brocoli à l’huile d’olive

Comment savoir si je suis en cétose ?

Le test qui ne manque pas de savoir si on est en cétose est un dosage sanguin de bêta hydroxybutyrate , il faudrait avoir au moins 0,5 mmol/l, pour pouvoir dire que l’on est en état de cétose et que donc notre régime céto est efficace.

Sans recourir à des tests externes, il suffit d’analyser ce que ressent notre corps, pour se rendre compte que quelque chose est en train de changer.

La chose la plus évidente est l’haleine, accompagnée d’une bouche sèche au goût métallique.

Conseil

Si l’haleine céto devient un problème, essayez un spray buccal ou une gomme anti-odeurs sans sucre ni édulcorant. Cela devrait suffire à camoufler le souffle d’ogre de Shrek

Au fur et à mesure que vous vous habituez à la cétose, vous pouvez vous sentir fatigué. Mais ne vous inquiétez pas, avec le temps il disparaît sans rien faire de particulier. Celle-ci s’accompagne d’une perte d’appétit, avec une sensation de « ventre fermé », bien qu’accompagnée d’une sensation de dégonflement (ce qui est apprécié).

En plus de ce qui précède, vous remarquerez peut-être que vous avez plus soif et que vous urinez plus fréquemment.

Combien de temps faut-il pour entrer dans la cétose?

Vous aurez besoin d’ au moins 2-3 jours sur un régime restrictif en glucides pour être en mesure de minimiser les réserves de glycogène du foie et ainsi commencer à brûler plus de graisse pour l’énergie.

Si c’est la première fois que vous faites un régime cétogène, il serait préférable de restreindre progressivement les glucides (réduire progressivement la quantité d’aliments qui en contiennent) jusqu’à atteindre la quantité que vous avez fixée, afin de vérifier petit à petit les changements que vous remarquerez dans votre corps et minimisant ainsi les effets secondaires tels que la grippe céto .

Pour vous aider à cet égard, voici un tableau des aliments riches en glucides que vous devriez éliminer de vos repas ou réduire drastiquement leur consommation.

Nourriture Portion habituelle Quantité CH
pour 100 g
 

 

Pomme de terre Moyen (200g) 42
Riz Cuit (150) 42
Patate douce Moyen (200g) 35
Gruau Cru (50g) 3. 4
Lentilles Cuit (150g) 30
Banane Moyen 27
Pomme Médian vingt-et-un

En suivant les recommandations que je vous ai données dans la section précédente, vous pouvez sûrement entrer en cétose plus tôt, même si la restriction en glucides est progressive.

Combien de temps puis-je rester en cétose ?

Il n’y a pas de durée exacte pour les périodes de cétose, le plus pratique est peut-être de faire quelques périodes par an de 2-3 semaines.

L’une des périodes les plus typiques est après Noël , en supposant que vous ayez diminué votre activité physique et avez mangé davantage pour les vacances, et une autre période avant les vacances d’été pour affiner le corps . Bien que vous puissiez le faire quand c’est plus confortable pour vous.

Pourriez-vous le faire plus longtemps? Oui, il y a des cas de sportifs qui sont en cétose depuis plusieurs mois sans problème , améliorant leurs performances sportives car ils oxydent mieux les graisses et gèrent mieux les réserves de glycogène.

Cependant, être en cétose pendant une longue période pourrait vous faire perdre de la tolérance à leur égard (c’est-à-dire que vous ne savez plus si bien les utiliser pour améliorer vos performances). Par conséquent, le faire quelques cycles ou trois de plusieurs semaines par an pourrait suffire.

Dangers de la cétose : existe-t-il des risques réels ?

Ma recommandation est toujours que vous vous informiez très bien sur la façon de mettre en œuvre des stratégies nutritionnelles qui diffèrent de l’habituelle.

Si vous êtes une personne en bonne santé, sans aucune des pathologies décrites ci-dessus, vous n’aurez pas de problème. Votre pancréas sera responsable de la sécrétion d’insuline pour maintenir les cétones à une quantité optimale.

Si vous ressentez une faiblesse sévère, des nausées et/ou des vomissements, une sensation de malaise général, des maux de tête… il est important que vous fassiez une détermination des cétones immédiatement. Si vous êtes au-dessus de 3,0 mmol/L, revoyez votre stratégie nutritionnelle. Peut-être avez-vous atteint ces niveaux trop rapidement et avez besoin d’ajuster vos glucides (on visera entre 0,5 et 3 mmol/L).

Le plus grand risque est de souffrir d’ acidocétose (on les voit chez les personnes atteintes de diabète de type 1) car leur pancréas ne sécrète pas d’insuline et ils ne sont pas capables de réguler les cétones. Il s’agit d’une urgence médicale et nécessite une admission.

Actuellement, les fois où je l’ai vu, c’est chez des jeunes qui débutent avec le diabète et qui consultent parce qu’ils perdent du poids, ils sont fatigués, ils ont très soif et ils urinent excessivement.

3 façons de savoir si vous êtes en cétose

  • 1 bandelettes d’urine ou Labstix

Les cétones dans l’urine se mesurent facilement avec une bandelette ou un labstix, que vous pouvez acheter en pharmacie sans ordonnance, elles n’ont rien de spécial… urinez et attendez.

Dans l’emballage des bandelettes on voit la quantité de cétones (certaines croix apparaissent), et on verra aussi le pH, l’hémoglobine, les protéines, les leucocytes, les nitrites… Pensez que ces bandelettes urinaires sont conçues pour un diagnostic rapide des infections urinaires.

Peut-être que l’inconvénient des bandes est que pour une utilisation quotidienne, elles sont moins pratiques, bien que si vous débutez, c’est la meilleure option, elles sont bon marché et vous ne compliquez pas.

Une question courante avec l’utilisation des bandelettes est leur efficacité dans la cétose soutenue.

Il est vrai que vous venez d’entrer en cétose, la bandelette changera avec une plus grande intensité qu’au bout de quelques jours, où sa couleur n’est pas aussi intense. En effet, lorsque vous commencez à entrer en cétose, le corps « perd des cétones » dans l’urine car il ne sait pas comment les utiliser.

Une fois que votre corps apprend à utiliser ces cétones comme carburant, il cesse de les « gaspiller » dans l’urine, de sorte que les bandelettes indiqueront que vous n’êtes pas en cétose (lorsque vous êtes dans une cétose plus profonde qu’avant).

En résumé…

Les premiers jours d’application d’un régime cétogène, les bandelettes seront utiles pour identifier si « vous le faites bien » et si votre corps excrète des cétones dans l’urine. Lorsque votre corps saura utiliser ces cétones comme carburant, vous cesserez de les excréter dans l’urine.

  • 2 Souffle d’acétone

L’acétone est générée pendant le processus de cétogenèse et, comme nous ne pouvons pas l’utiliser pour produire de l’énergie, elle est expulsée par la respiration. Comme il existe une bonne corrélation entre les cétones dans les aliments et le bêta-hydroxyburitate dans le sang, nous pouvons mesurer l’acétone dans les aliments pour savoir, non seulement si nous sommes en cétose ou non, mais dans quelle mesure ( on peut contrôler en temps réel l’effet que les repas avons à notre niveau de cétose ).

Ceci est réalisé avec des appareils tels que le Keyto . Vous n’avez qu’à souffler et le Keyto vous donne votre niveau de cétose en conséquence.

Ce n’est pas bon marché, mais cela vous évite d’avoir à acheter des bandelettes urinaires à chaque fois, et vous pouvez les utiliser pour savoir si votre corps est en cétose à tout moment, pas seulement les premiers jours.

  • 3 cétones dans le sang

Enfin, l’appareil de mesure des cétones dans le sang est un appareil comme celui des diabétiques : une piqûre au doigt et la goutte de sang qui en sort est fournie à l’appareil sur une bandelette qui va analyser la glycémie à ce moment-là et les cétones ( Cela dépend selon la sophistication de l’appareil, il aura plus ou moins de fonctions). Ceci est un exemple :

Il est vrai que c’est le plus précis et il vous donnera une valeur numérique des corps cétoniques, bien qu’il soit beaucoup plus inconfortable que les autres. C’est le système que j’utilise à l’hôpital lorsque des patients diabétiques arrivent aux urgences.

Mon expérience avec la cétose

Personnellement, le régime cétogène me semble intéressant et est sans aucun doute un bon outil nutritionnel pour les personnes en surpoids pour commencer à perdre ou pour gagner en définition.

Cependant

Ce n’est pas le modèle nutritionnel que je pratique le plus. Je préfère suivre un régime avec contrôle des glucides et profiter des moments de cétose pour booster mes performances et me garder avec un bon degré de définition tout au long de l’année.

Je prends le bon côté de la cétose donc je ne peux pas m’inquiéter. Si je n’aime pas compter les calories, je veux garder une trace des cétones 🙂

La nourriture doit s’adapter à vous et non vous à votre nourriture.

  • Pour cela, je garde des choses des régimes céto que j’aime : j’essaie de consommer des glucides dès le début de la journée et de les réduire tout au long de la journée jusqu’à ce que j’aie un dîner sans glucides, en l’espaceant du petit-déjeuner de 10 à 12 heures.

De cette façon, je m’assure que la production de cétones physiologiques la nuit est améliorée, j’effectue une période de jeûne intermittent avec facilité, je me réveille le matin affamé et dégonflé.

De plus, un dîner léger sans glucides assure que la digestion n’est pas lourde, améliorant ainsi la qualité du sommeil. Si vous pensez le contraire, posez-vous cette question, les glucides et les sucres dominent-ils votre vie ? … Vous vous rendez peut-être compte que souvent, lorsque vous pensez avoir faim, vous n’avez pas vraiment faim.

Faites le test. Essayez de dîner sans glucides et dites-moi ensuite

Résumé final

Être en cétose ne signifie pas mourir de faim. Vous pouvez manger à votre faim sans dépasser votre estimation de calories quotidiennes, tant que vous limitez les glucides à 20-100 grammes par jour.

Si vous n’avez pas de pathologies pertinentes, avec un régime cétogène vous pouvez réaliser :

  • Perdez du poids très rapidement sans mourir de faim.
  • Améliorez vos performances sportives apprises pour mieux profiter de vos amas graisseux.
  • Utilisez la cétose dans votre période de définition, si vous vous entraînez en force/hypertrophie.

N’oubliez pas : choisissez des graisses saines pour vos repas quotidiens et évitez les graisses transformées.

Enfin, soyez à l’affût des symptômes qui indiquent que quelque chose ne va pas dans votre alimentation, comme la grippe céto. N’oubliez pas de boire suffisamment d’eau et d’ajouter du sel à vos repas. 

Pour suivre un régime céto sans complications ni surprises, je vous recommande de consulter votre médecin ou un nutritionniste de confiance.

Bonus : programme Zero to Keto

Lorsqu’il s’agit de perdre de la graisse rapidement, beaucoup choisissent des régimes à la mode. Les problèmes des régimes miracles sont nombreux :

  • D’une part, ils ne sont généralement pas très nutritifs. Ils consistent à consommer un très petit groupe d’aliments et le risque de malnutrition est élevé s’ils se prolongent dans le temps.
  • D’un autre côté, beaucoup d’entre eux ont faim. Tres faim. Et il est donc facile de finir par abandonner ou de subir « l’effet rebond » à la fin et de récupérer ce qui a été perdu en quelques jours.
  • Beaucoup d’entre eux sont difficiles à porter parce que « nous n’aimons pas manger ». On mange de force sans savourer le plat en question. Il n’est donc pas difficile d’abandonner.
  • Enfin, avec certains de ces régimes (comme le régime concombre ou pastèque) vous perdez du poids, mais aussi de la masse musculaire. Et ce n’est pas ce que nous recherchons.

Comme vous pouvez le voir, opter pour ces régimes n’a pas de sens. Mais…

Et s’il existait un moyen de se nourrir qui favorisait la combustion des graisses, nous garantissait les nutriments nécessaires, sans mourir de faim, en profitant de la nourriture et qui soit durable dans le temps ? C’est précisément ce que propose le programme Zero to Keto. 

Il combine 2 puissantes stratégies anti-graisses : la cétose et le jeûne intermittent. L’objectif est que vous ayez un plan concret sur ce qu’il faut manger, des exemples de menus, des vidéos explicatives et quelques extras supplémentaires. Vous voulez en savoir plus ?

A propos de l’auteur de cet article : C F. Galache – Créateur de CronosFit.com. Baccalauréat en médecine, spécialiste en médecine familiale et communautaire, spécialiste en nutrition sportive et entraînement fonctionnel. Je combine la course à pied dans les couloirs de l’urgence de l’hôpital, avec les WOD CrossFit, la gymnastique suédoise et le trail running.

Questions fréquentes

Qu’est-ce que la cétose ?

De manière très résumée, c’est un état du corps dans lequel la combustion des graisses est renforcée.

Comment entrer en cétose ?

Il faut beaucoup restreindre les glucides et augmenter la consommation de protéines et de graisses. Aussi simple que cela.

Comment savoir si je suis sous cétose ?

Il y a plusieurs façons. Entrez dans l’article ci-dessus pour les découvrir…

5/5 - (1 vote)

About the Author

Mélanie B

Mélanie B, Blogueuse

You may also like these